Coupe du Monde

Toby Faletau, l’offrande des Tonga

Discret au quotidien, Toby Faletau ne passe plus inaperçu lorsqu’il enfile le maillot du Pays de Galles. Le numéro 8 originaire des Tonga impose sa redoutable combativité au sein de la troisième ligne et il n’a pas à rougir aux côtés de Dan Lydiate et Sam Warburton.

La réussite du Pays de Galles est un peu à l’image de celle de Toby Faletau. Terriblement attractive, la jeune formation coachée par Warren Gatland a imposé son jeu durant le Tournoi des VI Nations 2012 comme elle l’avait fait durant la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande avant de rendre les armes face à la France, en demi-finales. Dans le sillage de l’équipe, le n°8 confirme toute l’étendue de son talent. Faletau avait signé un Mondial remarquable : à la 4e place des Dragons s’étaient ajoutés 2 essais et 83 plaquages.
Avec son coéquipier des Newport Dragons Dan Lydiate et le capitaine Sam Warburton, le joueur originaire des îles Tonga forme une troisième ligne tout bonnement fantastique. Jeune mais absolument pas inexpérimentée, cette charnière illumine totalement le rugby du XV du Poireau par son inlassable activité. L’entraîneur des Scarlets, Nigel Davies, n’était pas le dernier bluffé par son degré d’engagement. « Le rugby est un art martial et ces trois gars sont des ceintures noires ! », plaisante l’ancien assistant gallois. Toby Faletau ne s’enflamme pas, il sait d’où il vient. Humblement, il admet que « Dan et Sam sont d’immenses joueurs. Faire partie de cette troisième ligne avec eux est terriblement excitant. »
Que sait-on exactement de Toby ? Tangaki Taulupe Faletau est donc né dans les Tonga, sur les pentes d’un volcan (île de Tofua). Cela pourrait expliquer le jeu explosif qu’il produit sur un terrain de rugby. Son père Kuli Faletau avait pratiqué ce sport avec l’équipe nationale tongienne. En 1998, la carrière professionnelle de Kuli mène la famille au Pays de Galles, à Ebbw Vale. Toby n’a que 7 ans. Changement de décor radical. Cette petite ville galloise n’a pas de plages de sable blanc ni de mer d’un bleu profond mais la passion de l’ovale fait passer le mal du pays.

Darren Edwards : « Il a un bon accent gallois malgré la fierté de ses origines ! »
Le jeune Faletau développe son jeu dans les contrées du Poireau. Ailier de formation, il devient un troisième ligne très talentueux en grandissant (1,88 m, 110 kg). Darren Edwards, le coach des Newport Dragons qui l’engagea en 2009, a toujours su de quoi Toby était capable. « Il jouait à Filton College, près de Bristol, et j’avais trouvé son potentiel intéressant. Etrangement, personne n’avait mis la main sur lui. Aujourd’hui, c’est déjà un joueur très complet. Et il a 21 ans ! »
Capable d’attirer plusieurs adversaires, Faletau use de sa puissance sans limite. Ce n’est pas non plus un novice dans les plaquages (49 sur les quatre premiers matches du Tournoi des VI Nations 2012). « Il est phénoménal ! C’est le joueur de rugby le plus naturellement doué avec lequel j’aie joué », assure le vétéran Martyn Williams, ancien troisième ligne gallois. Le rugbyman venu des Tonga reste quelqu’un de simple, décrit comme très calme. Dans la vie de tous les jours, il écoute Bob Marley et les Kings of Leon. « Juste avant le coup d’envoi, je me passe quelque chose d’un peu plus optimiste, précise Toby. Certains gars préfèrent des cris pour se motiver. A chacun sa source d’inspiration. »
Premier joueur originaire du Pacifique à avoir revêtu le maillot du Poireau, Faletau a été rapidement adopté. Impossible de ne pas kiffer le bonhomme. « Le plus amusant chez Toby, c’est qu’il a un bon accent gallois malgré la fierté de ses origines ! », s’amuse Darren Edwards, son coach chez les Newport Dragons. Un gars en or, convoité par tous les clubs européens. L’équipe nationale tongienne, qui a laissé filer un talent pur, n’a que ses yeux pour pleurer.

Pierre MARSAL / UNIVERS DU RUGBY

Toby Faletau en short
– Age : 21 ans
– Né le 12 novembre 1990 à Tofua (Tonga)
– Taille : 1,88 m
– Poids : 110 kg
– Poste : 3e ligne
– Equipe : Newport Dragons
– Sélections : 17

Les marques de presse dédiées au sports collectifs : Planète Foot, Mondial basket, Univers du Rugby.

© 2015 Editions Le Nouveau Sportif / Blue Ride

To Top