Coupe du Monde

Rob Kearney, le foot gaélique au service du rugby

Impérial dans les airs pendant le Tournoi 2012, Rob Kearney a pris une nouvelle dimension au sein du XV du Trèfle. L’arrière irlandais a commencé sa carrière en pratiquant un autre sport : le football gaélique. Aujourd’hui, il possède tous les fondamentaux du poste. Avec le Leinster, il vient de remporter la H Cup pour la troisième fois.

Le XV du Trèfle est en quête de cadres et Robert Kearney fait un postulant très crédible. Plus dominateur que jamais dans les airs, l’arrière de 25 ans s’inscrit pleinement dans le processus de reconstruction. Une grave blessure au genou l’avait éloigné des terrains une bonne partie de l’année 2011, avant la Coupe du monde. Elle semble aujourd’hui bien loin. Rob a démontré tout son talent dans le match contre la France conclu par un nul (17-17). « Je pense qu’il nous a manqué 1 ou 2% de killer instinct, racontait le n°15 irlandais, mais nous formons une bonne équipe. Nous avons beaucoup de convictions et nous connaissons le niveau que nous pouvons atteindre. »
Kearney a commencé le rugby à 13 ans. Sa première passion, c’était le football gaélique. Rob grandit dans la province du Leinster, à l’Est du pays, où il pratique ce sport très populaire en Irlande. Cette variante de football, de rugby et de basket fait autant appel aux pieds qu’aux mains. Le natif de Dundalk est très doué dans cette discipline qui exige, entre autres, une bonne réception de la balle. En 2004, il participe à la finale du championnat régional de Louth avec son équipe de Cooley. Un choix s’impose rapidement : foot gaélique ou rugby. Rob sait bien que ce sport amateur lui offre des perspectives limitées. Le rugby n’a pas ce souci et il lui permettra accessoirement de gagner plus d’argent. Aucune hésitation possible.

Joueur européen de l’année 2012
La carrière de Kearney dans l’ovalie démarre réellement au lycée et dans les sélections de jeunes. En 2005, Rob décide logiquement de signer au Leinster, en Pro 12 League. Suit une progression fulgurante. Premier match honorable avec un essai pour digérer une défaite 20-22. « Lorsque vous affrontez une équipe de la qualité des Ospreys, il n’y a pas de place pour la peur. Ce sont les matches que vous voulez jouer, ceux pour lesquels vous pratiquez le rugby. Je me souviendrai toujours de mes débuts contre eux au Liberty Stadium. J’ai senti que j’ai gagné en confiance. »
Rob a du talent et il le prouve en finissant la saison avec huit autres essais. Sa première apparition au sein du XV du Trèfle intervient en 2008. L’année suivante est étourdissante. Kearney remporte la H Cup avec le Leinster et réalise le Grand Chelem dans le Tournoi des VI Nations. Puissant et explosif, il sait se rendre indispensable. Rob emmagasine aussi de l’expérience. Avec son gabarit (1,85 m pour 95 kg), il excelle dans le jeu de contre-attaque. Si vous avez besoin d’une bonne chandelle, Kearney est votre homme ! Sans doute son passé de footballeur gaélique a-t-il été déterminant au poste qui est le sien.
« L’arrière doit prendre toutes les décisions-clés. Declan Kidney (ndlr : le sélectionneur irlandais) le compare toujours à un gardien de but au football. Vous êtes le dernier homme de votre équipe. Il est indispensable d’inspirer un sentiment de confiance », conclut celui qui a été désigné « Joueur européen de l’année » 2012 par l’ERC (European Club Rugby).

Pierre MARSAL / UNIVERS DU RUGBY

Rob Kearney en short
Age : 26 ans
Né le 26 mars 1986 à Dundalk (IRL)
Taille : 1,85 m
Poids : 95 kg
Poste : Arrière
Equipe : Leinster
Palmarès : Tournoi des VI Nations (2009), Coupe d’Europe (2009, 2011, 12), Pro 12 League (2008)
Sélections : 39

Populaires

Les marques de presse dédiées au sports collectifs : Planète Foot, Mondial basket, Univers du Rugby, Planète Cyclisme.

© 2017 Editions Le Nouveau Sportif / SESIMS

To Top