Étranger

Rachid Ghezzal, l’intérimaire devenu titulaire indiscutable

L’ailier lyonnais Rachid Ghezzal est l’un des grands artisans de la belle remontée de son équipe au classement en championnat. Un changement de coach, un repositionnement et voilà un statut qui bascule en seulement quelques semaines.

Décembre 2015. Rachid Ghezzal, en mal de temps de jeu à l’OL, envisage un transfert durant l’hiver. Les négociations débutent avec Angers et Nantes puis tout est subitement interrompu avec le licenciement d’Hubert Fournier. Bruno Genesio, son remplaçant, confirme au joueur qu’il a toute sa confiance et lui promet du temps de jeu. La suite, on la connaît.
Trois mois plus tard, Ghezzal a saisi sa chance et trouvé sa place dans le couloir lyonnais. Avec Alexandre Lacazette et Maxwel Cornet, il forme un trio qui n’en finit plus de briller en ce début d’année 2016. Non seulement il marque (5 buts en neuf titularisations) mais il est aussi passeur, avec déjà quatre offrandes décisives (dont trois lors du match face à Guingamp où il a été impliqué sur tous les buts de son équipe).
Le discret Rachid Ghezzal, qui a longtemps travaillé dans l’ombre de son ami Yassine Benzia (parti depuis vers Lille), a grandi et trouvé la recette de la réussite qu’il cherchait depuis si longtemps. « J’avais vraiment ce besoin de stats, c’est sur ça que je voulais progresser », confie l’intéressé. En quelques semaines, il est passé du statut d’intérimaire indésirable à celui de titulaire indiscutable. « Ce sont ses performances qui font qu’il joue. Il a progressé dans l’efficacité. Il avait l’habitude de bien commencer ses actions et de moins bien les finir. Désormais, il est décisif », se félicite Bruno Genesio.
Pourtant, tout était loin d’être gagné. Il y a eu cette première partie de saison absolument catastrophique où Hubert Fournier n’hésitait pas à le sortir du groupe si nécessaire. Mais pas que. L’international algérien a mis beaucoup de temps avant de décoller chez les professionnels.
Ce nouveau départ, il le doit d’abord à son nouveau coach et donc au nouveau système. Mais aussi à son replacement sur le terrain. Lui, éternel gaucher, repositionné à droite, a trouvé sa place et la confiance dont il avait besoin. « Je trouve que le fait de jouer à droite lui permet d’exploiter encore mieux son potentiel », confirme l’entraîneur rhodanien. « Aujourd’hui, presque toutes les grandes équipes évoluent avec des ailiers en faux-pied. Ça correspond aussi à mes qualités. Quand ça se passe comme ça, je savoure », répond le principal intéressé.
Rachid a également su profiter de la longue blessure de Nabil Fekir. Touché aux ligaments, l’international français a libéré une place de titulaire que Ghezzal a saisie en plein vol. Hubert Fournier avait d’abord insisté en alignant Mathieu Valbuena, avant que Bruno Genesio ne redistribue les cartes. Pari gagnant. Après un mercato d’été raté à Lyon, Ghezzal est finalement la meilleure recrue de l’hiver.
Ses performances devraient lui assurer un avenir plus certain en équipe d’Algérie. Il avait déjà intégré la sélection emmenée par Christian Gourcuff au début de l’année 2015 mais sans jamais vraiment arriver à s’installer. Un objectif pour l’avenir. Les dates soulignées en rouge sur son calendrier ? La prochaine Coupe d’Afrique et surtout la Coupe du monde à l’horizon 2018.
Cela passera sans doute par une certaine stabilité. Voilà pourquoi l’avenir du jeune ailier devrait s’inscrire entre Rhône et Saône durant les prochains mois. Histoire de gagner en temps de jeu, de continuer sa progression et de montrer à son sélectionneur qu’au milieu de certains grands joueurs européens (Yacine Brahimi, Sofiane Feghouli, Riyad Mahrez, Faouzi Ghoulam, Ryad Boudebouz…), il est capable d’exister et mérite sa place. Encore un challenge pour lui, en plus de ceux qu’il entend relever avec l’OL.

Camille LEDUN / PLANETE FOOT

Profil
■ Né le 9.05.1992 à Décines-Charpieu
■ Milieu
■ 1,82 m, 65 kg
■ Roadbook : Lyon (formé au club)
■ International A (Algérie). Première sélection : le 30 mars 2015, Oman-Algérie 1-4.

Lyon, sa maison
Rachid Ghezzal est toujours resté très simple et très proche de sa famille et de sa ville. Ce Lyonnais de cœur et de sang a d’ailleurs les pires difficultés à envisager son avenir loin de ses racines. Le natif de Décines-Charpieu, banlieue de l’Est lyonnais où est implanté le nouveau stade de l’OL, a emménagé dans sa commune de naissance, tout près des siens.

Populaires

Les marques de presse dédiées au sports collectifs : Planète Foot, Mondial basket, Univers du Rugby, Planète Cyclisme.

© 2017 Editions Le Nouveau Sportif / SESIMS

To Top