Editos

Planète Foot 257

Le songe d’une nuit d’été

Planète Foot 257 – Sept. Oct. 2017

Fou, vertigineux, insensé, inouï et on en passe, et dans toutes les langues. Les qualificatifs ont fleuri pour raconter l’été de cow-boy du PSG qui a tiré sur à peu près tout ce qui bougeait dans cette intense et si suffocante période de mercato. Songe d’une nuit d’été. Pour atteindre leur rêve ultime de caresser cette coupe de la Ligue des champions qui les fait tant fantasmer depuis qu’ils ont pris les rênes du club, les dirigeants parisiens ont fait valser tous les codes, pulvérisé toutes les barrières, volé en éclats toutes les hiérarchies et jonglé avec les millions avec la même aisance que Neymar dompte les balles les plus capricieuses. L’attaquant brésilien a donc débarqué dans la capitale pour la somme assez ahurissante et surréaliste de 222 millions d’euros, montant de sa clause libératoire. Dans le bruit et la fureur des autres grands d’Europe, pas ravis du tout de voir les Frenchies s’inviter, sans demander la permission, à leur table, avec un féroce appétit. « Neymar à ce prix, c’est cadeau », aurait lancé Tapie à l’époque de sa grandeur olympienne. C’est vrai que le golden boy a tout pour lui. Depuis son arrivée, il nous a offert des sourires à se faire pâmer toutes les filles de Paname, une joie de vivre communicative toute en musique, côté cour, et des sucreries d’ange diabolique sur le terrain, côté jardin, à faire lever comme un seul homme le public du Parc mais aussi celui des autres stades de Ligue 1 sous le charme de l’incomparable maestro.

Et comme si cela ne suffisait pas, dans les dernières heures de ce marché estival, paré de folie, PSG est parvenu à arracher au champion monégasque son bijou, sa perle, son joyau : Kylian Mbappé, artiste funambule dont le moindre geste respire la classe et vous file le frisson jusqu’au bas du dos, à seulement 18 ans. Avec ces deux-là, Paris entend enfin atteindre son Everest. Non, il n’entend pas, il veut s’emparer de la fameuse Ligue des champions. Songe d’une nuit d’été. Même si, comme vous le verrez en compulsant ce numéro et en vous arrêtant sur notre guide de la C1, la concurrence ne manque pas, elle non plus, de forces vives et d’arguments pour toucher le Graal, dans une compétition qui s’annonce déjà palpitante avec pas mal de chocs en stock, dès la phase de groupes. On appelle ça la glorieuse incertitude du sport, en général, du foot, en particulier, dans le cas qui nous intéresse. Songe d’une nuit d’été, en attendant de devenir réalité ?

Planète Foot est disponible :

  • Chez votre marchand de journaux
  • Par abonnement
  • En kiosques numériques :
    App_Store_pt_blgoogleplay_pt_bl

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017 Editions Le Nouveau Sportif / SESIMS

To Top