Cyclisme

Planète Cyclisme 73

Romain, Thibaut, Pierre, Tony, Arnaud, Thomas, Lilian, Pierre… 39 raisons d’y croire !

Planète Cyclisme 73 – Juillet / Aout 2017

Allez, go go, j’y vais ! Huit mois que j’attendais ce moment, un an en fait… Je te laisse, je reprends la route, enfin. Train, voiture, copains, accrède ! Et kick-off pour trois semaines d’un very nice trip, de Düsseldorf à Paris !

– Oh, t’es motivé comme un Bleu, toi. Le Tour part et tu revis.

– Normal, non, c’est la plus belle course au monde, avec un plateau de coureurs somptueux. En plus, l’an prochain, ils veulent réduire la liste des participants. Alors, j’en profite…

– C’est quoi cette histoire ? Déjà une affaire ?

– Ah, t’es pas au courant. Tu suis rien, t’es déjà out… Les têtes pensantes du cyclisme veulent réduire les participants par équipes à huit coureurs maximum dès 2018 sur les grands tours.

– Et ça va changer quoi ?

– Rien. Si tu veux empêcher des équipes, en surnombre, de cadenasser la course, il faudrait en retirer au moins 2 !

– Infaisable quoi. Les patrons d’équipes seront contre. Ils ont des effectifs pouvant aller jusqu’à 30 coureurs.

– Ah, tu suis alors, t’as compris.

– Je suis pas neuneu tout de même ! Alors, ce tracé, ces favoris, nos Français…

– Comment dire ! Drôle de Tour cette année. Peu d’arrivées au sommet, plus de fins d’étapes en descente, pas de réelle certitude au départ, le flou est là.

– C’est à dire ?

– Un peu à l’image du Cento du Giro, les organisateurs ont privilégié toutes les montagnes au détriment cette fois des plus hautes montagnes. C’est la première fois depuis 1992 que les principaux massifs seront sur le parcours.

– Sympa, ça…

– Oui, mais pas d’Alpe-d’Huez par exemple… Dommage. Mais bon, aux coureurs de savoir jouer avec ce parcours. Ça va rider en descente, devoir réinventer et s’approprier la course. Tout se jouera dans les choix !

– Et les favoris alors ?

– J’ai fait un face à face Froome-Porte. À mon avis, l’Australien est le rival number one du double tenant. Mais derrière, ça pousse fort.

– Quintana, Valverde, Contador, Fuglsang même…

– Oui, mais les jeunes aussi surtout. À l’export, tu as Aru, Chaves, Meintjes.Mais surtout, il y a nos petits Français.

– Ça y est, ça recommence…

– Bah oui. Pinot, 4e du Giro, arrive avec la banane. Bardet, 2e en 2016, revient avec ambition, même s’il n’en parle pas trop. Et il y a tous les autres. Ilsseront 39 Bleus au départ avec chacun des ambitions légitimes.

– Qui ? Alaphilippe est pas là, Coquard n’a pas été pris…

– Démare déboule dans le sprint. Bouhanni est revanchard. Latour va se révéler. Rolland revient en force… et je ne te les citerai pas tous. Allez, j’yvais…

– Bon, bon Tour à toi ! On se reparle à Paris et on fera le debrief.

– Yes, toi aussi ! Allez les Bleus !

Planète Cyclisme est disponible :

  • Chez votre marchand de journaux
  • Par abonnement
  • En kiosques numériques :

App_Store_pt_blgoogleplay_pt_bl

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top