Cyclisme

Planète Cyclisme 72

Chic, le Tour revient avec Thibaut et Romain, et on en a bien besoin !

Planète Cyclisme 72 – juin, Juillet 2017

Il y a des moments où tout ou partie passe au second plan. On aimerait que le sport soit roi. Mais même les plus belles rencontres et les plus belles compétitions ne nous font pas oublier la triste réalité du quotidien. En quelques jours, en simples citoyens que nous sommes, nous avons tous été touchés par des événements extérieurs dont on se serait bien passé. Alors que le peloton s’apprêtait à glisser vers un 100e Giro très attendu, deux de ses enfants ont été rappelés, victimes d’accidents mortels en pratiquant leur passion. Michele Scarponi, le leader des Astana, sortait à peine d’un beau Tour des Alpes, se dirigeant à 37 ans vers son grand tour, quand un camion l’a fauché à l’entraînement non loin de son domicile ! Une semaine plus tard, c’est le jeune Américain Chad Young, de l’équipe Aexon Hangens, 21 ans à peine, qui est décédé des suites de ses blessures après une chute au Tour de Gila. Ces drames du sport ne devraient pas avoir lieu. Mais malheureusement, ils font partie de la vie, du sport et de ses risques, et ils se répètent. D’autres sportifs ont été récemment renversés ou bousculés. L’ancien pilote moto Nicky Hayden est décédé lui aussi après avoir été victime d’un accident de la route à vélo. Ces tristes nouvelles ont atténué notre enthousiasme à l’aube du Giro et sur le route du Tour dans moins d’un mois. Et le malheur a frappé encore plus fort les gens suite au drame sans nom de Manchester, qui a touché l’Angleterre et le monde, bien au-delà du sport. Il y a vraiment des moments où rien ne peut atténuer notre tristesse. « Pourtant, pour ceux qui restent » comme nous le disait le manager des Astana Dmitriy Fofonov, « il faut bien avancer. On le doit aussi aux gens partis trop tôt. »Avancer quand tant de gens sont partis injustement est difficile. Alors, le Giro est parti et, durant trois semaines, on s’est régalé. Au-delà d’un podium dont l’ordre nous a surpris, Thibaut Pinot, magnifique 4e, et Pierre Rolland nous ont épatés. À peine achevé par une terrible dernière semaine ultra montagneuse que l’on devait en même temps terminer notre Guide du Tour de France que l’on espère le plus complet possible. Cette 104e édition s’annonce royale sur le papier, un terrain de jeu dur mais pas trop, et surtout qui paraît très ouverte ! « C’est peut-être l’année où tout peut basculer » nous a déclaré Nicolas Portal en pensant à son leader Chris Froome. Ils seront au moins trois ou quatre à pouvoir décemment rêver de lui succéder sur la plus haute marche du podium des Champs. Richie Porte, qui nous a accordé une interview exclusive ce mois-ci, est peut-être l’adversaire n°1. On peut aussi compter sur Romain Bardet, 2e de l’édition 2016, Alejandro Valverde l’incroyable puncheur des Movistar, les hommes du Giro Nairo Quintana et Thibaut Pinot, qui nous a ravis en mai et va faire le Tour avec le sourire comme moteur, sans oublier Chaves, Yates, Meintjes ou l’éternel Contador pour assurer le spectacle et lui mener la vie dure. Si on regrettera certaines absences comme celle de Julian Alaphilippe, si on peut douter de la présence du vainqueur du Giro Tom Dumoulin aux dires de son staff, on sera vite dans l’allure d’un Tour qui s’annonce magnifique. On aura bien besoin de se régaler. Messieurs les coureurs, à vous de jouer. Romain, Thibaut et les autres, faites-nous rêver !

Planète Cyclisme est disponible :

  • Chez votre marchand de journaux
  • Par abonnement
  • En kiosques numériques :

App_Store_pt_blgoogleplay_pt_bl

Populaires

Les marques de presse dédiées au sports collectifs : Planète Foot, Mondial basket, Univers du Rugby, Planète Cyclisme.

© 2017 Editions Le Nouveau Sportif / SESIMS

To Top