Équipe de France

Ousmane Dembélé, le nouveau prince de Bretagne

Il n’a pas encore 19 ans, il débarque à peine mais il débarque tellement vite, tellement haut, tellement fort… Son nom : Ousmane Dembélé. Caractéristique : ni pied gauche, ni pied droit. Au foot, ça fait très mal. Retour aux sources avec Armand Djiré, qui l’a déniché.

C’est une pépite encore dans sa chrysalide et on se gardera donc bien de tirer des conclusions ou de le monter déjà tout là-haut. Ce ne serait pas lui rendre service. Mais ce que fait Ousmane Dembélé, depuis ses débuts en pro au Stade Rennais, interpelle quand même. C’est peu dire. Il suffit de voir une seule de ses prises de balle et tout est dit. Pour mieux comprendre encore, nous avons retrouvé l’homme qui l’a déniché. Il n’avait pas encore dix piges mais il se servait de ses deux pieds. Ah oui, c’est une précision importante : nous parlons ici d’un joueur qui utilise avec autant de bonheur son pied gauche que son pied droit.
C’est à Evreux qu’Armand Djiré l’a vu pour la première fois. Depuis plusieurs saisons maintenant recruteur pour le Stade Rennais, Armand s’était rendu dans la préfecture de l’Eure ce jour-là mais pas pour voir Ousmane. « J’étais allé superviser Brice Samba (ndlr : l’ancien gardien de l’OM, prêté cette saison à Nancy) et à un moment donné, je ne sais plus vraiment pourquoi, il y a eu un arrêt de jeu. J’ai tourné la tête et j’ai vu des gamins qui s’entraînaient sur le terrain à côté. Ousmane était là. Il avait quoi, neuf ans peut-être, il était tout jeune mais au milieu des mômes, on ne voyait que lui. J’ai noté son nom dans mon carnet. Je l’ai suivi et puis un an et demi ou deux ans plus tard, je l’ai proposé au Stade Rennais. »

Au revoir, la Normandie
Né à Vernon, le petit Ousmane grandit à Evreux, dans le quartier de la Madeleine, une zone sensible de l’agglomération ébroïcienne. Il joue à l’ALM, l’équipe du quartier, évidemment, et on ne voit, de plus en plus, que lui. Dès le départ, une relation particulière naît entre Djiré et le clan Dembélé. « J’ai tout de suite eu la confiance de « Fati », sa maman. J’ai sollicité le club pour que sa famille puisse déménager en Bretagne. C’était une obligation pour envisager la suite sereinement. » Caen et Le Havre sont aussi sur le coup mais le choix se porte donc sur Rennes. Au revoir, ma Normandie.
Au Stade, le gamin intègre l’un des meilleurs centres de formation français. Avec la génération 1997, il se hisse jusqu’en demi-finales de la Coupe Gambardella. Il rejoint les sélections de jeunes et marque déjà certains esprits en CFA 2, où il claque 13 buts en 18 rencontres. Loin des yeux mais toujours près du cœur, Armand n’en perd pas une miette. « Nous avons une vraie relation de confiance tous les deux. Je le considère un peu comme mon fils. Après chaque match, on se parle au téléphone. Je vais le voir à Rennes, il vient me voir à Chartres (ndlr : où vit Armand Djiré). »

« On n’a pas encore tout vu avec lui »
Après quelques soubresauts l’été dernier (il a été convoité, notamment, par le Red Bull Salzbourg et l’AS Monaco puis bloqué par le Stade Rennais ; il a même boycotté un stage de préparation estival, estimant que le club ne lui faisait pas confiance à 100%), Ousmane signe son premier contrat pro en octobre. En novembre, il pose ses crampons en Ligue 1. A Angers, face au SCO. Quinze jours plus tard, il marque son premier but chez les professionnels au Roazhon Park, contre Bordeaux.
Et puis, et puis… C’est un peu comme à Evreux il y a dix ans. On ne remarque que lui. Armand Djiré savoure mais reste lucide. « On n’a pas encore tout vu avec lui. Franchement, un joueur de son âge qui a les deux pieds, je n’en connais pas un autre dans le monde. On ne sait pas s’il est gaucher ou droitier. Il ne faut surtout pas négliger une chose : il est très mature pour son âge. » Neuf buts et 4 passes décisives en 18 apparitions de Ligue 1 : question maturité, certains chiffres parlent plus que d’autres.
Ousmane déroule, Ousmane accélère. Ousmane par-ci, Ousmane par-là. L’attaquant rennais est le meilleur buteur des cinq grands championnats européens parmi les joueurs de moins de 20 ans. « France Football » affirme que le Stade Rennais a repoussé une offre de 35 millions du Barça (!) alors que Didier Deschamps, dans « L’Equipe », avouait être, lui aussi, sous le charme. « Il va vite, il percute, il a les deux pieds, il peut jouer aux trois postes devant, a déclaré le boss des Bleus. Et il va se bonifier puisqu’il n’a que 18 ans. Est-ce trop tôt ? J’ai l’habitude de dire qu’il n’y a pas d’âge. Tout dépendra de la concurrence. Mais évidemment que je le regarde. »
Après Antoine Griezmann, Anthony Martial et Kingsley Coman, voilà Ousmane Dembélé. On connaît des sélectionneurs moins riches.

Profil
■ Né le 15 mai 1997 à Vernon
■ 1,77 m, 62 kg
■ Attaquant
■ Roadbook : Stade Rennais (formé au club)

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top