Équipe de France

Made in France, des buts à gogo (10)

Pour se souvenir des belles choses, voici une rétro de tous les buts marqués par les Bleus en 2016. Revival.

Italie 1-3 France
Le 1er septembre 2016 à Bari, amical

17e minute. Sur une longue balle en profondeur de Paul Pogba, Claudio Chiellini craque son short et passe totalement au travers. Le ballon file vers la surface et parfaitement dans la course d’Anthony Martial, qui poursuit son très bon appel de balle, entre latéralité et profondeur, juste ce qu’il faut pour ne pas se mettre hors-jeu. Le Mancunien, qui se retrouve seul face à Gianluigo Buffon, résiste au retour d’Andrea Barzagli, lui aussi fautif sur l’action car très mal aligné, s’ouvre l’angle de tir d’une petite touche de l’extérieur du droit et ajuste Buffon côté fermé. C’est le premier but de Martial en équipe de France. Face à l’immense Gigi. Ça valait la peine d’attendre.
28e minute. Suite à un corner frappé de la gauche par Antoine Griezmann et dégagé dans l’axe par la défense italienne, Djibril Sidibé, le premier à la tombée, remet dans le paquet. Sa balle en cloche revient sur Layvin Kurzawa, qui gagne son duel aérien sur le côté gauche du but italien. La déviation du latéral parisien échoue sur le pied gauche d’Olivier Giroud qui ne se pose pas de question : en pivot et en aveugle, l’attaquant tricolore, invisible jusque-là, reprend d’une volée écrasée et croisée qui file dans les buts de Buffon, qui ne peut rien faire. Les Bleus reprennent l’avantage quelques minutes après l’égalisation de Pellè.
81e minute. Après un bon travail côté gauche de Layvin Kurzawa, Paul Pogba se retrouve en possession du ballon à quinze mètres des buts italiens, sur la gauche. Une roulette pour se remettre dans le sens de la marche, la tête haute, une feinte du regard et « la Pioche » envoie un plat du pied tout en toucher droit devant lui, dans la profondeur, vers Layvin Kurzawa qui propose, infatigable, un nouvel appel de balle. La feinte du regard de Pogba n’est pas de trop ici, sa passe aveugle parfaite. Kurzawa, dans un angle impossible, opte pour la frappe sèche plutôt que le centre en retrait. Il n’avait sans doute pas d’autre choix et il prend complètement à contre-pied Gianluigi Donnarumma, le successeur annoncé de Buffon, qu’il a remplacé à la mi-temps. Le ballon file dans le petit filet opposé. Un but, une passe pour Kurzawa. Deux passes décisives pour Pogba. Cette fois, les Bleus aperçoivent la victoire. Rentrée des classes réussie à Bari.

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top