Étranger

Livre d’or 2015-16 : Italie – La Juve force 5

Cinquième titre consécutif pour la « Vieille Dame » qui avait pourtant pris un départ de tracteur. L’exploit n’en est que plus beau.

Puisque quand on aime, on ne compte pas, on va arrêter de compter les titres de la Juventus. Officiellement, les Bianconeri en affichent 32. Mais les « vrais » Turinois en dénombrent 34. Pas question de leur enlever les deux titres de 2005 et 2006, quand l’affaire Luciano Moggi les entraîna dans le précipice et, accessoirement, en Série B. Si la Juve est éternelle, on n’est plus à deux Scudetti près.
La « Vieille Dame » ne fera décidément jamais son âge. Cette saison, elle l’avait pourtant démarrée au ralenti. Quatre défaites lors des dix premières journées : l’affaire semblait mal embarquée. Mais c’était sans compter sur cette force de caractère assez incroyable chez les Piémontais. Pour Gigi – l’éternel, l’Amoroso – Buffon, c’est même une évidence : ce titre 2016 est le plus beau depuis son arrivée à la Juve, en 2001. Rien que ça ! « L’exploit que nous avons accompli est complètement fou et étonnant. Je pense, oui, que c’est le plus beau Scudetto – et de loin – car on a fait preuve d’une démonstration de force incroyable. »
En chiffres, ça donne 91 points au final et une série phénoménale de 25 victoires et 1 nul au cours des 26 dernières journées de Série A ! Buffon, toujours : « C’est la victoire de la cohésion, de la solidité, de l’équipe au staff. Sans vouloir paraître présomptueux, je pense que c’est une juste récompense. »
Pour remettre en perspective cette série fantastique, il faut se souvenir des départs, l’été dernier, de Carlos Tevez, Arturo Vidal et Andrea Pirlo, au lendemain de la défaite en finale de la Ligue des champions face au Barça. Ça sentait le roussi ? Pas pour Massimiliano Allegri. Le Mister, qui vient de prolonger son contrat jusqu’en 2018, a su trouver les mots et les combinaisons gagnantes. Et la Juve est redevenue une machine à marcher sur ses adversaires. Avec un Paul Pogba qui a pris ses responsabilités au cœur du jeu. « Les départs d’Arturo et de Pirlo m’ont forcé à le faire, explique la « Pioche ». Je suis content de ma saison pour ça. »
Avec 10 buts et 13 passes décisives toutes compétitions confondues, il peut. Le Tricolore n’avait jamais affiché de telles statistiques depuis le début de sa carrière. Juan Cuadrado a mis un certain temps à s’acclimater mais une fois la bonne carburation trouvée, il a su dynamiter son couloir droit. Paulo Dybala a fait fort aussi (voir par ailleurs). On lui avait promis la succession de Tevez, pas le plus léger des cadeaux, et il s’est transformé, aux côtés de Alvaro Morata, en leader d’attaque. A 22 ans. Deuxième meilleur buteur du Calcio derrière Gonzalo Higuain, la pile argentine a planté à 20 reprises cette saison, toutes compétitions confondues (19 pions en championnat).
Gloire à la Juve, donc, qui s’offre le doublé Coupe-championnat après sa victoire en finale contre l’AC Milan, et mention spéciale au Napolitain Gonzalo Higuain qui aura quand même claqué à 36 reprises (en 35 matches) en championnat. Il ne ferait pas tache à Paris, celui-là…

Le Top : Paulo Dybala
19 buts, 9 passes décisives. Le jeune Argentin est impliqué dans 28 des 75 buts marqués par la Juventus en championnat en 2015-16, soit 38%. Ce n’est plus une révélation, c’est une explosion, symbolisée par sa dernière partition en Série A, face à la Sampdoria Gênes (victoire 5-0 des Bianconeri), avec un doublé et une passe décisive. Et tout ça en première mi-temps !

Le chiffre : 973
Le nombre de minutes sans encaisser le moindre but pour la Juventus ! Entre le 10 janvier et le 20 mars. « Vieille Dame » éternelle, éternel Buffon !

Le flop : AC Milan
« L’Europe est l’habitat naturel du Milan. » Silvio Berlusconi avait, à sa manière, mis la pression sur ses joueurs avant la finale de la Coupe d’Italie contre la Juve. Las, Paul Pogba et les siens ont encore réussi le doublé. Et le Milan, 7e en championnat, va vivre une deuxième saison consécutive sans Coupe d’Europe. Décidément, les temps sont durs pour les Rossoneri…

Les marques de presse dédiées au sports collectifs : Planète Foot, Mondial basket, Univers du Rugby.

© 2015 Editions Le Nouveau Sportif / Blue Ride

To Top