Étranger

Livre d’or 2015-16 : Espagne – Le Barça au bout du suspense

La lutte a été âpre, acharnée. Mais le Barça, bouté hors d’Europe par l’Atlético dans un quart de finale épique, a finalement remporté la Liga devant ses deux grands rivaux madrilènes. Et la Coupe du Roi pour finir.

Les géants d’Espagne ont réalisé une nouvelle razzia sur les Coupes d’Europe avec le sacre du FC Séville en Ligue Europa et la finale Real Madrid-Atlético en Ligue des champions. Ils ont aussi convoqué le suspense et l’ambiance thriller en Liga cette saison. Le Barça, qui possédait neuf points d’avance sur l’Atlético, son dauphin, au soir de la 30e journée, s’est jeté dans les bras tendus d’un nouveau titre mais la « MSN » et les Catalans nous ont fait le coup du coup de pompe au début du printemps. Ils ont ainsi vu leur avance fondre comme la neige au soleil de Castille. C’était chaud avec l’Atlético, leur bourreau en C1, et surtout le Real de Zinédine Zidane, qui a réussi un sprint record avec douze victoires consécutives (36 points sur 36 possibles, donc, du jamais vu). Si bien que tout s’est joué lors de la dernière journée dans une sorte de Clasico à distance. Le Real était au Riazor, chez le Deportivo La Corogne, et le Barça à Grenade. Et devinez ? Les deux ont gagné.
Les Catalans peuvent remercier Luis Suarez (voir par ailleurs) mais Luis Enrique préfère encenser tout son monde. « Je suis à la tête d’une équipe de champions. Je veux féliciter tous mes joueurs. Ils ne lâchent jamais rien. Après notre élimination en Ligue des champions, ça a été difficile mais ils ont prouvé leur caractère et leur force mentale en allant chercher ce nouveau doublé Coupe-championnat. »
Au final, la « MSN » (le trio Lionel Messi-Luis Suarez-Neymar) aura marqué 90 des 112 buts du Barça. Ce qui ne remet pas en question la qualité du reste de l’équipe… mais en remet une sacrée couche sur les qualités du trio ! Donc, 90 pions et un doublé, de quoi coiffer la « BBC » d’une tête, enfin, d’un point (incroyable suspense !). L’Atlético de Diego Simeone et Antoine Griezmann complète le podium.
Les Colchoneros ont encaissé 18 buts en Liga. Les coéquipiers du gardien Jan Oblak égalent le record de Paco Liano, établi lors de la saison 1993-94 avec le Deportivo la Corogne. Une statistique qui ne remet pas en cause, elle non plus, les qualités d’attaquant d’Antoine Griezmann mais qui dit beaucoup sur la philosophie et l’ADN des Matelassiers.
Sinon ? Mention spéciale à Kevin Gameiro, auteur de 29 buts avec le FC Séville (16 buts + 4 passes décisives rien qu’en Liga). L’ancien Lorientais et Parisien a livré une saison pleine et mérite sa place parmi les réservistes de Didier Deschamps, tout comme Alphonse Areola qui a convaincu tout le monde dans les buts de Villarreal durant l’absence de Sergio Asenjo, le gardien habituel. Prêté une saison par le PSG, Areola a montré qu’il était autre chose qu’une doublure. Il n’est pas étranger à la brillante 4e place du « Sous-marin jaune », qui disputera la Coupe d’Europe la saison prochaine.

Le chiffre : 224
Le nombre de tirs de Cristiano Ronaldo cette saison en Liga. Soit 6,22 par match. C’est la plus grosse gâchette du championnat, loin devant Lionel Messi qui a tiré au but à 155 reprises.

Le top : Luis Suarez
Pichichi devant Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Il fallait avoir une sacrée confiance en soi pour l’imaginer en début de saison. C’est l’exploit que vient de réaliser Luis Suarez. L’Uruguayen a claqué 40 buts en Liga, soit un ratio de 1,14 but par match. Mais le vampire ne s’est pas arrêté là : du haut de ses 15 passes décisives, il termine co-meilleur passeur du championnat avec Messi. La grande classe, grand’dents.

Le flop : Rafael Benitez
C’est à se demander si le président Florentino Pérez, qui rêvait depuis longtemps d’installer Zinédine Zidane sur le banc du Real mais qui se heurtait régulièrement au veto du directoire merengue, ne l’a pas nommé pour mieux le virer… Rafael Benitez a rejoint la « Maison Blanche » en début de saison, il l’a quittée début janvier. Le temps de mettre en place un Real beaucoup plus poussif que galactique, comme on l’a vu à deux reprises contre le Paris SG, lors de la phase de poules de la Ligue des champions. Il a signé à Newcastle au printemps, il se retrouve en Championship. Il a vraiment tout gagné cette saison, le Rafa.

Populaires

Les marques de presse dédiées au sports collectifs : Planète Foot, Mondial basket, Univers du Rugby, Planète Cyclisme.

© 2017 Editions Le Nouveau Sportif / SESIMS

To Top