Équipe de France

Les 50 qui vont faire 2017 (4)

Ils ont le sort de la planète football entre leurs mains.

13. Nicolas De Tavernost
Les audiences de l’Euro ont confirmé le changement de statut de la désormais ex-petite chaîne qui monte. Pour la période 2018-22, M6 et TF1 devraient se partager les droits de retransmission des matches en clair de l’équipe de France. Au menu : les qualifications pour l’Euro 2020 et la Coupe du monde 2022 mais aussi la future Ligue des nations, nouvelle compétition greffée sur les matches amicaux. On devrait bel et bien avoir une alternance entre les deux chaînes sur les matches des Bleus à partir de 2018. Restent les droits de l’Euro 2020, dont la finale se jouera à Wembley. Quelque chose nous dit que Nicolas de Tavernost, le président du directoire de la 6, aura encore son mot à dire.

14. Christophe Dugarry
Avec Bixente Lizarazu, il est l’autre champion du monde 1998 qui compte dans le paysage médiatique du foot français. Révélé à Canal+, notamment dans ses commentaires de match en direct, « Duga » a rejoint le groupe RMC-BFM TV-SFR cet été et de son propre aveu, il « (n’a) jamais autant travaillé de (sa) vie ». Avec une quotidienne à la radio, « Team Duga », tous les soirs, et ses interventions sur SFR Sport, il ne chôme pas, c’est vrai. Mais il dit toujours ce qu’il pense et s’offre quelques belles exclusivités, comme Zinédine Zidane dans son bureau de Valdebebas il y a quelques semaines.

15. Lucien Favre
C’est sa première année en Ligue 1 et c’est à se demander s’il la découvre tant il maîtrise son sujet. La Ligue 1, en revanche, apprend à connaître le tacticien né à Saint-Barth mais sans les cocotiers, Saint-Barthélémy en Suisse. A 59 ans, Lucien Favre a mis sa patte sur l’effectif niçois, l’un des plus jeunes du plateau, avec un sens de l’adaptation assez bluffant. Il fallait en avoir, quand même, pour prendre la succession de Claude Puel. Il fallait oser venir à Nice, dépeuplé d’Hatem Ben Arfa. Il fallait s’appeler Favre pour dire à Dante de signer à Nice. S’appeler Favre pour dire « oui » à son président. « Oui, je vais relancer Mario Balotelli. » Quatre mois plus tard, tout le monde s’incline devant le jeu déployé par les Aiglons, qui squattent la tête du classement et toisent Monaco et Paris. Rien que pour ça, on a hâte de voir le couteau suisse de Nice en 2017.

16. Football Leaks
La tornade s’est mise à déferler sans prévenir. C’était début décembre, dans la droite ligne des « Panama Papers ». « Football Leaks » a ouvert son plus beau livre et le souffle a tout emporté. Pêle-mêle, on y trouve les clauses les plus extravagantes des contrats juteux des footballeurs. Les primes de victoire, les primes de défaite, les primes, les primes… Mais l’iceberg descend encore plus loin sous la ligne de flottaison pour ramener à la surface les combines, les arrangements, les parties de cache-cache entre les multimillionnaires du ballon rond et les services du fisc. Cristiano Ronaldo, José Mourinho, bref, l’empire Jorge Mendes, l’agent surpuissant, vacillent. Il se dit que « CR7 » risquerait la prison pour avoir dissimulé plus de 140 millions d’euros. Ce n’est plus du droit à l’image, c’est du droit tout court. Et l’onde de choc va faire des vagues, c’est sûr, dans les mois à venir.

17. Antoine Griezmann
Le meilleur buteur de l’Euro 2016 sera une nouvelle fois l’atout offensif numéro un de l’équipe de France en 2017. Surtout, l’attaquant de l’Atlético Madrid est devenu le petit chouchou des Français. Présent dans tous les sondages parmi les personnalités préférées. Il s’est même fait sa place dans le très glamour « Vanity Fair », inclus dans le Top 50 des Français les plus influents dans le monde. Il fait des photos de mode, devient tête de gondole. Mais il garde son sourire et s’occupe bien de son bébé, tout frais papa qu’il est. Il n’oublie pas l’essence du métier : il marque des buts, toujours, et il est le joueur qui a parcouru le plus de kilomètres sur la première phase de la Ligue des champions. Pour l’équipe de France, ce n’est pas forcément une bonne nouvelle. L’exigence de Diego Simeone, son coach à l’Atlético, est peut-être – paradoxalement – le seul danger qui le guette.

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017 Editions Le Nouveau Sportif / SESIMS

To Top