Équipe de France

Les 50 qui vont faire 2017 (10)

Ils ont le sort de la planète football entre leurs mains.

38. Paul Pogba
Premier joueur français rattrapé par les révélations des « Football Leaks » – son agent, Mino Raiola, aurait planqué ses droits à l’image dans des paradis fiscaux. C’est sur un autre terrain qu’on espère voir Paul Pogba s’exprimer en 2017. Au sein de Manchester United, son ex-nouveau club, il semble prendre de l’épaisseur, au fil des mois, après une entrée en matière hésitante, dans une position de milieu avancé. Objectifs ? Pas un titre de champion d’Angleterre pour lequel MU paraît largué mais, pourquoi pas, une Ligue Europa, histoire d’ouvrir son palmarès continental. Avec les Bleus, après un Euro en demi-teinte, il s’est montré incisif, cette fois dans un rôle de milieu plutôt défensif, au cours de l’automne. Pour la suite, on espère qu’il va confirmer avec l’équipe de France tout le talent pur qu’il a entre les pieds. Et il est vraiment immense.

39. Mino Raiola
Dans le petit monde des grands agents, l’Italo-Néerlandais est celui qui pèse le plus lourd aujourd’hui. Son portefeuille joueurs-entraîneurs s’élèverait à quelque 900 M€. Bon, quand on a sous contrat Zlatan Ibrahimovic, Paul Pogba, José Mourinho, Blaise Matuidi et quelques autres gros poissons, ça aide. Il est, paraît-il, également très, très fort en négociations. Surtout pour sa pomme. Rien que sur le seul Paul Pogba, il aurait récupéré 10 M€ de la Juve pour les années passées par son poulain en Italie. Plus 27 M€ (!) de la généreuse Vieille Dame, toujours, lors du retour de l’enfant prodige à Manchester United. Le club anglais étant lui-même taxé de 10 M€ par le « magicien » Raiola. Tout cela étalé sur la place publique par les « Football Leaks », bien nébuleux mais jamais contredits. Sans parler des droits à l’image qu’il aurait fait, pour certains de ses joueurs, transiter par des paradis fiscaux. Cela commence aussi à peser lourd de l’autre côté de la balance. Question : l’anguille sortira-t-elle des mailles du filet ? Pour l’instant, on n’a pas la réponse.

40. Red Bull Leipzig
Pour la petite histoire, on retiendra que pour sa toute première saison en Bundesliga, le Red Bull Leipzig a essuyé sa première défaite le 10 décembre dernier, face à Ingolstadt 04 (1-0). Pour le reste, le club fondé par la marque autrichienne de boissons énergisantes Red Bull a balayé tous les paliers à une vitesse incroyable. Parti sur les cendres du SSV Markranstadt, en cinquième division, au début de la saison 2009-10, le club honni par toute l’Allemagne – parce que basé sur une stratégie marketing, propre à Red Bull – a escaladé à la vitesse de l’éclair tous les échelons. Au point, aujourd’hui, de se retrouver à la lutte avec le Bayern Munich pour la couronne nationale. Bon, on aime ou on n’aime pas mais question efficacité, il y a peu, sinon rien à redire. Ces gens-là ont pris le taureau (rouge) par les cornes. Et par le bon bout, semble-t-il.

41. Hervé Renard
L’homme à la chemise blanche immaculée n’a pas forcément séduit ou, du moins, pas complètement convaincu en France mais il continue de fasciner sur le continent africain. C’est vrai que ses stats y sont impressionnantes. Vainqueur de la CAN 2012 avec la Zambie, le « Fox » a récidivé, lors de la dernière édition en 2015, sous la bannière de la Côte d’Ivoire cette fois. Devenu, depuis février dernier, sélectionneur du Maroc où il a, jusqu’à présent, obtenu 6 victoires pour 4 nuls et aucune défaite. Le rusé Renard a bien le droit de rêver à une inédite troisième couronne continentale, à chaque fois sous un drapeau différent. Et si à des degrés différents, il avait la même quête qu’un certain José Mourinho ?

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017 Editions Le Nouveau Sportif / SESIMS

To Top