Équipe de France

Le gros coup de chaleur

Emballement final avec ce 31 août complètement taré, Super Mario à Nice, les sommes exorbitantes et toujours plus folles dépensées, surtout en Angleterre, l’OM racheté par Frank McCourt, l’ancien proprio parfois sulfureux des Dodgers de Los Angeles… Il a fait très chaud en cette fin août sur le foot européen. Zapping.

Le plus fou

Mario Balotelli à Nice

C’est vers 21h30, le 31 août, que l’OGCN a officialisé l’arrivée de « Super Mario » sur la Côte. Les Aiglons ont donc réussi à obtenir le joueur gratuitement ou presque de Liverpool, qui avait quand même défouraillé 25 M€ il y a deux ans à l’AC Milan. A Liverpool, les fans sont très heureux et disent « Bon débarras ». Pas à Nice, où tout le monde se réjouit. « Le foot me manquait », explique Mario. L’OGCN confirme, quelques jours après l’arrivée de Dante, qu’il change de dimension, avec dans la foulée l’officialisation de l’arrivée de Younès Belhanda. On ne sait pas si Lucien Favre est vraiment aux anges mais le technicien suisse a quand même du matos !

Le plus prometteur

Jérémy Ménez à Bordeaux

Jocelyn Gourvennec voulait « un leader d’attaque ». Les Girondins ont mis le paquet. Jérémy Ménez revient en Ligue 1 après deux saisons à l’AC Milan. Une première année très réussie (16 buts en 33 matches), une seconde plus douloureuse, l’attaquant français ayant contracté une infection suite à une opération pour une hernie discale. Mais il arrive tout neuf et plein d’ambitions. « Cette blessure est derrière moi, je suis très content de rejoindre un club familial. L’idée, c’est que Bordeaux retrouve l’Europe. L’objectif, c’est les cinq premières places. » Trois ans de contrat quand même pour l’international tricolore (24 sélections, 2 buts).

Le plus dingue

Didier Ndong à Sunderland

L’international gabonais quitte Lorient et le Morbihan pour le Nord de l’Angleterre. Jusqu’ici, rien d’invraisemblable. Vingt millions d’euros, le transfert. Là, ça devient plus cocasse. Lorient doit en effet toucher 16 millions tout de suite, avant 4 millions de bonus potentiels. Un transfert qui illustre le déséquilibre de plus en plus grand entre l’Angleterre et les autres. Et à ce prix-là, il y a une oreille de Jérémy Ménez ?

Le plus coup de cœur

Bafétimbi Gomis à Marseille

OK, il était un peu mal barré, enfin, surtout barré à Swansea, mais il faut quand même noter la volonté de Bafétimbi Gomis de rejoindre l’OM cet été. D’abord parce que la panthère, qui est née à la Seyne-sur-mer, a su patienter et y a mis du sien, les tractations ayant été longues et difficiles entre les deux clubs. Ensuite parce que Bafé avait le choix et que l’OM version juillet-août 2016 ne faisait vraiment, mais alors vraiment pas envie. En twittant plusieurs photos de son arrivée (il a fait le trajet en voiture depuis Lyon pour venir signer), en répétant son attachement et son amour pour son club de cœur, il s’était déjà mis les supporters dans la poche.

Le plus inattendu

David Luiz à Chelsea

Back to back. Le défenseur brésilien a surpris son monde en quittant le Paris SG dans les dernières heures du mercato. Certes, Unai Emery l’avait informé, à la reprise, de son intention de former la charnière centrale parisienne avec Thiago Silva et Marquinhos, ce qui reléguait le chevelu au rang de numéro 3 dans la hiérarchie. Mais quand même. Son départ, à quelques heures de la fin du marché, évidemment non compensé par une arrivée, désarme encore un peu plus le PSG, déjà orphelin de Zlatan Ibrahimovic. On avait annoncé un été charnière à Paris. Il risque de laisser des traces. En 2014, le PSG avait recruté David Luiz 49,5 millions d’euros, faisant de lui – à l’époque – le défenseur le plus cher de l’histoire. Le retour à l’envoyeur s’est négocié autour de 30 millions d’euros, plus les bonus.

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017 Editions Le Nouveau Sportif / SESIMS

To Top