Équipe de France

Layvin Kurzawa, retour de flamme

Le défenseur parisien a changé de statut en club comme en sélection. L’homme fort au poste de latéral gauche au PSG et chez les Bleus, c’est désormais lui.

« Au mois d’août, tu écartes tous les doutes. » Ce pourrait être le genre de maxime sur mesure pour Layvin Kurzawa qui, au cœur d’un été brûlant, a changé de standing et de dimension, juste après un Euro auquel il n’avait pas été convié. Au Paris Saint-Germain, il n’était que le choix numéro 2 au poste de latéral gauche, l’année dernière, derrière le toujours aussi compétitif Maxwell. Mais si le Brésilien, en fin de contrat, a finalement prolongé d’une saison, c’est bien l’ancien Monégasque qui a entamé la compétition dans la peau du titulaire. Et de quelle manière !
Pour l’ouverture de la saison, lors du Trophée des champions disputé en Autriche, le 6 août, le défenseur qui monte, qui monte marque un but et offre une passe décisive. Face à Lyon. Six jours plus tard, pour la première journée de championnat, le récidiviste plante encore un pion, qui vaut trois points, s’il vous plaît, à Bastia (succès du PSG 0-1). Enfin, le 21 août, il y va à nouveau de sa réalisation perso contre Metz.
Au mois d’août, tu écartes tous les doutes. « Mais, assure l’intéressé, cela n’a pas changé mes rapports avec Maxwell. Ce sont les mêmes que la saison passée. C’est un super mec, toujours exemplaire. Il s’agit d’un modèle et je continuerai à le prendre en exemple tant que j’évoluerai à ses côtés. »
Dans l’esprit de Didier Deschamps aussi, les lignes (bleues, en l’occurrence) ont bougé. Patrice Evra, l’indéboulonnable du couloir gauche, n’a pas été convoqué pour le stage de rentrée de l’équipe de France. Si le sélectionneur ne lui a pas définitivement fermé la porte, il montre clairement son intention de tourner une page et de parier sur l’avenir dans l’optique de la Coupe du monde 2018 en Russie.
Les nominés sont donc Lucas Digne, déjà dans le groupe des 23 à l’Euro, et Layvin Kurzawa. Mais c’est le second, au terme de son furieux été parisien, qui a enfilé le maillot de titulaire pour le match amical initial face à la Squadra Azzurra, près de deux ans après sa dernière cape (voir « Le chiffre »). Et devinez quoi ? Eh bien, fort des bonnes habitudes prises en club, il a d’abord été passeur décisif pour Olivier Giroud avant d’être lui-même à la conclusion d’une action pour sceller le score du match. Layvin ? Un acteur essentiel de ce succès de prestige en terre italienne (1-3).
De quoi convaincre l’ancien défenseur international Jean-Alain Boumsong, actuel consultant sur beIN Sports. « Qui est meilleur aujourd’hui à son poste ? Personne. Il représente non seulement l’avenir mais aussi, désormais, le présent. Il s’agit d’un latéral moderne avec une grosse participation offensive, qui lit bien le jeu de ses partenaires. Et en plus, il est doté de capacités physiques qui lui permettent de reproduire les courses nécessaires sur les contre-attaques. Bien sûr, il lui reste quelques lacunes défensivement. Je pense que ce n’est qu’une question de rigueur et de concentration. Il va gommer ça en multipliant les matches avec Paris. Je ne me fais aucun souci. »
Un avis partagé par Didier Deschamps qui, pour les trois rencontres suivantes, à enjeu celles-là (en Biélorussie, contre la Bulgarie et aux Pays-Bas), a choisi Layvin pour débuter et finir les matches au poste de 3. Alors cette fois, c’est vraiment la bonne, pour le natif de Fréjus ? Il semblerait bien. Surtout si les petits pépins récurrents qui empoissonnent régulièrement sa vie et sa carrière (il a dû déclarer forfait pour les deux rendez-vous d’octobre) le laissent enfin tranquille.

Le chiffre : 652
Le nombre de jours qui séparent la deuxième sélection de Layvin Kurzawa en équipe de France, le 18 novembre 2014 contre la Suède, de la troisième, le 1er septembre 2016, à l’occasion d’un match amical en Italie. Il en a profité pour ouvrir son compteur buts chez les Bleus.

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top