Équipe de France

Equipe de France : Les hommes de l’ombre

Derrière Didier Deschamps, une vraie garde rapprochée officie jour et nuit, aux bons petits soins des Bleus. De la vidéo à la vinaigrette, de l’organisation du planning presse à la bonne disposition du plot, à l’angle de la surface, avant chaque séance d’entraînement, sans parler des tonnes de fret qu’il faut dispatcher chaque jour ou presque, au niveau de la logistique. Lors de son tout premier point presse à Biarritz (le point de départ de la préparation), le sélectionneur tricolore s’est dit « fier et heureux de pouvoir travailler et compter sur son staff ». Le voici en pleine lumière.

LE STAFF TECHNIQUE

Guy Stéphan
59 ans
Entraîneur adjoint
Le bras droit. Il était déjà l’adjoint de Roger Lemerre en équipe de France (de 1998 à 2002) lors de son premier passage à la DTN, quand Didier Deschamps était encore joueur. Le Breton est redevenu, après une expérience au Sénégal (sélectionneur principal), adjoint de Jean Tigana au Besiktas Istanbul après une première collaboration à l’OL, de 1993 à 1995. Il rejoint Didier Deschamps en 2009 pour prendre en charge l’OM. Fidèle, il le suit en 2012 pour franchir à nouveau les portes de Clairefontaine. Il est l’adjoint mais aussi les yeux et les oreilles de « DD » lors de ses multiples observations et déplacements. Entre les tribunes et les écrans de télé, il ingurgite en moyenne 400 matches par saison !

Eric Bédouet
62 ans
Préparateur physique

Le prof. L’historique préparateur physique des Girondins de Bordeaux, qui a rejoint le staff technique des Bleus pour la Coupe du monde au Brésil, est toujours aux manettes. Entre les tests physiques de mars et ceux effectués en début de préparation (à Biarritz pour les premiers arrivants, au coup par coup par la suite), c’est lui qui donne le ton et indique les charges qui incombent à chacun. « Nous sommes dans l’individualisation du travail. » Sur l’échelle des valeurs, il n’est pas loin d’être l’homme le plus important de la phase préparatoire.

Franck Raviot
42 ans
Entraîneur des gardiens de but

Le taiseux. Made in INF. Formé à, formateur et entraîneur des gardiens de but à Clairefontaine, il a même un temps dormi sur le site. L’INF dans la peau, le foot aussi. Entraîneur des gardiens de but avec les Espoirs de 2000 à 2010, il intègre les A en juillet 2010. Confident et premier témoin de la concurrence entre Hugo Lloris et Steve Mandanda. Avec lui, les secrets sont bien gardés. Un fidèle parmi les fidèles.

MEDIAS

Philippe Tournon
72 ans
Chef de presse

Le Media Centre. Ancien rédacteur en chef adjoint et responsable de la rubrique football de « L’Equipe », Philippe Tournon intègre la FFF en septembre 1982 pour s’occuper de l’organisation des médias lors de l’Euro 1984. Chef de presse des Bleus, il devient très vite l’interlocuteur entre le groupe et les médias. Il quitte le giron fédéral en 2006 mais revient, réclamé par Laurent Blanc, en juillet 2010, sur les braises de Knysna. Il pensait arrêter au Brésil mais a replongé pour un dernier rab. « J’ai démarré avec l’Euro 84 en France. Terminer avec l’Euro 2016 en France est une belle manière de boucler la boucle. » Elle est énorme.

INFORMATIQUE-VIDEO

Thierry Marszalek
49 ans
Responsable audiovisuel de la FFF

L’INA des Bleus. A l’origine de la révolution vidéo dans les années 90. Ses archivages et ses bandes étaient classés comme dans un coffre-fort, au sous-sol de l’ancien bâtiment principal de Clairefontaine. Responsable du service vidéo depuis 1997, il est régulièrement détaché auprès des Bleus. Une phase finale comme l’Euro, c’est plus d’une année de travail intense en amont et plus d’un mois et demi sans sommeil ou presque pendant la compétition. Avec Eric Dubray, il voit, il coupe, il monte, il enregistre… Un vrai scientifique de l’image.

Eric Dubray
50 ans
Service vidéo

L’artisan. A la FFF depuis 1986, il est le créateur du service audiovisuel. Technicien vidéo, il s’occupe, en plus, de la mise en place technique et des prises de son lors des conférences de presse des Bleus. Ce qui lui vaut parfois quelques grosses bouffées de chaleur. Comme dans le théâtre de Riberao Preto, il y a deux ans au Brésil…

SECURITE

Mohamed Sanhadji
47 ans
Officier de liaison et de sécurité

Momo. Officier de liaison et de sécurité, détaché par la Police nationale. Il est le gardien de nuit, le garde du corps, celui qui veille à tout, de la promenade à la séance d’entraînement. Vu le contexte sécuritaire, on imagine Momo, un amour de gars pourtant, plutôt sur les dents.

LE STAFF MEDICAL

Franck Le Gall
52 ans
Médecin

Le doc. Spécialisé en médecine physique et réadaptation, biologie et médecine du sport (il a passé ses diplômes à Rennes), il a été médecin référent sur le site du CTNFS de 1993 à 2008. Il a connu toutes les sélections depuis les U18 jusqu’aux A, où il est le médecin chef depuis juillet 2012. C’est aussi le doc du LOSC depuis août 2008.

Denis Morcel
57 ans
Kinésithérapeute

Le Normand. Diplômé à Rouen, il est le spécialiste de la cryothérapie, la récupération par le froid. C’est aussi un globe-trotter du foot : outre le Stade Malherbe de Caen, il a prodigué ses services au sein des sélections du Sénégal (de 2003 à 2005), du Maroc (de 2005 à 2006) et au FC Ryukyu, au Japon (en 2007-08).

Christophe Geoffroy
53 ans
Kinésithérapeute

Tit’ tête, le masseur en chef. Passé notamment par l’AJ Auxerre et Sedan. Les tables de massage de Clairefontaine n’ont aucun secret pour lui : il est en immersion au sein des sélections (des U16 aux Espoirs) depuis 1996. Avec les Bleus depuis juillet 2012, quand il a intégré le staff de Didier Deschamps. C’est souvent lui qui saute du banc avec Franck Le Gall quand un joueur reste au sol au cours d’un match.

Jean-Yves Vandewalle
50 ans
Ostéopathe

Le Ch’timi. Né à Calais, diplômé à Berck et même un temps praticien en Belgique, à Namur. Il rejoint la troupe bleue en juillet 2012, après des expériences dans le basket (Gravelines, bien sûr), le volley (les filles de la Stella Calais, dont il s’occupe toujours) et la gymnastique (la préparation de l’équipe de France de gymnastique rythmique pour les J.O. de Sydney en 2000 et de Londres en 2012). Il a également bossé avec l’équipe de Boulogne en Ligue 2, lors de la saison 2011-12.

Cyril Praud
31 ans
Kinésithérapeute

Le relais. Spécialisé dans la rééducation isocinétique, qui consiste à contrôler chaque étape du renforcement musculaire à l’aide de la machine. Ainsi, tout est calculé. La résistance s’adapte exactement au niveau de la force du patient tout en préservant au maximum les articulations. En clair, les groupes musculaires travaillent toujours en sécurité et en développant leur force maximale. Il est le premier confident des blessés en phase de réathlétisation. Avec les A depuis juillet 2012.

LE CAMERAMAN

Guillaume Bigot
42 ans
JRI, responsable des contenus digitaux de la FFF

La petite souris. Toujours là quand les Bleus arrivent, c’est lui qui filme les joueurs au plus près, à l’intérieur du groupe. C’est lui qui recueille les premières impressions du dernier arrivant, dans sa chambre, dans le Château. C’est lui qui filme l’intérieur du vestiaire, le discours d’après-match de Deschamps. La caméra sur l’épaule, il apporte tous les contenus sur le site fff.fr. En immersion.

INTENDANCE-ADMINISTRATION

Philippe Brocherieux
43 ans
Responsable administratif

You’ve got mail. A la FFF depuis 2002, un pur produit du 9-2. Il a validé sa maîtrise de droit privé à la faculté de Nanterre. Il a aussi en poche un master en management du sport. A la Fédé depuis 2002, il a été responsable administratif de toutes les sélections de jeunes, à travers lesquelles il s’est constitué un solide réseau de correspondants dans le monde. Responsable administratif de l’équipe de France depuis août 2014.

Bachir Néhar
44 ans
Intendant

Le petit dernier. Il est l’intendant de l’A.S. Monaco depuis un peu plus de dix ans. Depuis l’arrivée de Didier Deschamps sur le Rocher. C’est là, quand il a débuté sa carrière d’entraîneur, que « DD » l’a connu. Arrivé en équipe de France en mars 2015, avec l’Euro et son immense chantier logistique dans la mire. Lui non plus ne devrait pas beaucoup dormir ces temps-ci.

Diamantino De Faria
70 ans
Responsable des équipements

Manu. Il devait s’arrêter après la Coupe du monde au Brésil. On avait du mal à y croire. Il est toujours là et c’est drôlement mieux comme ça. Manu, c’est… Manu ! A la FFF depuis 1984, il est devenu l’homme d’entretien puis l’homme à tout faire puis l’homme des équipements. Magasinier en chef à Clairefontaine depuis 1988, il s’est occupé pendant une période de tous les sacs de… toutes les sélections nationales ! Sa femme Clarisse s’occupait alors du linge. C’était la blanchisseuse. Aujourd’hui, Manu est recentré sur les A, qui ne pourraient pas vivre sans lui. Souvent, dès qu’ils arrivent à Clairefontaine, les joueurs vont d’abord chez Manu. « Du dentifrice, du déodorant, des crampons, ils me demandent à peu près tout. Car il y a de tout dans mon local. » C’est lui, encore, qui récolte les vestes ou les chasubles à la fin d’un échauffement, les soirs de match, qu’il vit sur le banc. Les Bleus sans Manu ne seraient plus tout à fait les Bleus.

THE SWOOSH

Nicolas Piry
41 ans
Représentant Nike

Rodgeur. Il a rejoint les Bleus quand les Bleus ont rejoint Nike. Représentant permanent du swoosh au sein du groupe, au point qu’il a intégré le staff. Assez proche de certains joueurs et respecté par tout le monde. Sûrement parce qu’il leur met, à tous, une sacrée fessée au tennis. Le garçon a été classé 0.

LE CUISTOT

David Serre
39 ans
Cuisinier

Le chef. Aux fourneaux depuis septembre 2014, il va vivre sa première phase finale avec les Bleus. Passionné de motos, il veille au respect des menus, de la fabrication à l’origine des produits, et des règles d’hygiène. Du petit-déjeuner au déjeuner, de la collation au repas du soir, tout passe entre ses mains.

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top