Cyclisme

Cyclisme : Tour des Flandres 1992, le numéro de Jacky Durand

Jacky Durand fut un bon professionnel, courant successivement pour Castorama, Agrigel, Casino, Lotto, la Française des Jeux et Landbouwkrediet. Un vrai pro mais pas un gros gagneur. Et puis vint le Tour des Flandres 1992…

Quel exploit, quelle histoire ! Une de plus. Le cyclisme raffole de ces stories improbables. Jacky Durand a été un bon professionnel de 1990 à 2004, courant successivement pour Castorama, Agrigel, Casino, Lotto, la Française des Jeux et Landbouwkrediet. Un vrai pro mais pas un gros gagneur. Avec 9 succès, c’est le moindre des constats.
Mais ce jour-là, le sympathique Mayennais n’est ni plus, ni moins qu’un des trois coureurs français à avoir remporté le Tour des Flandres. Trente-six ans après le doublé Louison Bobet (1955)-Jean Forestier (56), Jacky signe l’ultime succès tricolore (en date) au Ronde. Cinq ans plus tard, Frédéric Moncassin échouera à 7’’ du bonheur, laissant entre la ligne d’arrivée et lui le seul Rolf Sorensen.
Sans vouloir lui faire injure, le Tour des Flandres fut l’exploit le plus retentissant de la carrière du Casto. Un Castorama qui dégoûta tous les Flandriens venus assister au succès de l’un des leurs à une époque où les Belges trustent les victoires (Vanderaerden, Criquelion, Planckaert, Van Hooydonck, Museeuw…). Les favoris du jour – le Suisse Thomas Wegmüller (Festina), laissé à 48’’, et le… double vainqueur Edwig Van Hooydonck (Buckler), échoué à 1’44’’ – ne résisteront pas à ses attaques. A 25 ans, Jacky Durand construit sa victoire en costaud avec une échappée de près de 200 km. « Après cette victoire, tout le monde me connaissait en Belgique… »
Douze ans plus tard, quand il raccroche le vélo, il doit se contenter d’un palmarès relativement maigre. Mais un palmarès dans lequel on trouve ce fameux Tour des Flandres, sa première victoire pro pour sa deuxième saison seulement, et aussi une étape du Tour et Paris-Tours. Ce succès mit fin lui à 42 ans de revers sur la seconde classique française de la saison.
Pareilles victoires vous classent un homme. C’était ça, « Dudu », un garçon décontracté, baroudeur, amateur de raids longue distance. Les fans flandriens en mangent encore leurs drapeaux… Trois Français dans les 11 premiers (Marc Madiot 7e et François Simon 11e) – dont un pour la gagne – contre deux Belges. Terrible affront. Pour une fois. Merci, Jacky !

– 86e édition : le 5 avril 1992
– Classement : 1. Durand (Castorama), les 260 km en 6h37’19’’ ; 2. Wegmüller (Festina), à 48’’ ; 3. Van Hooydonck (Buckler), à 1’44’’… 7. M. Madiot (Telekom), à 1’57’’… 11. F. Simon (Castorama), mt.
– A savoir : Reçus deux sur deux, les Bleus ! Une semaine après l’exploit de Durand, la France réalise son dernier doublé sur les classiques de printemps, Flandres-Roubaix, avec la première victoire de Gilbert Duclos-Lassalle sur le vélodrome

Les marques de presse dédiées au sports collectifs : Planète Foot, Mondial basket, Univers du Rugby.

© 2015 Editions Le Nouveau Sportif / Blue Ride

To Top