Star Story


Vendredi 29 Mai
11:58

Tim Sparks, musiques plurielles

Lundi 14 Novembre 2011 - 17:02

Né en Caroline du Nord, Tim Sparks a d’abord été marqué par le country-blues avant d’évoluer en étudiant Segovia puis la musique brésilienne et la world (incluant la musique klezmer, qu’on retrouve notamment sur l’album « Masada Guitars » enregistré en 2003 en compagnie de Marc Ribot et Bill Frisell). Grand spécialiste de la guitare acoustique, il était de passage à Paris pour un concert avec Dominique Cravic. Et nous en avons profité pour l’interviewer !


Tim Sparks, musiques plurielles
GUITARIST ACOUSTIC : Quelles sont les premières musiques que vous ayez entendues ?
Tim SPARKS :
Quand j’étais enfant à Winston-Salem (Caroline du Nord), j’ai entendu beaucoup de gospel à la radio, généralement diffusé live, avec un accompagnement de guitare en finger-picking. C’est une musique assez étrange, chantée dans une sorte de transe par des quartettes ou des chorales. Il y avait aussi du bluegrass et de la musique country. Un peu plus tard, j’ai découvert le country-blues. Winston-Salem est une ville assez riche mais dès que l’on s’éloigne d’une dizaine de kilomètres, on arrive dans des campagnes et les fermiers vivent dans la misère. J’ai travaillé dans les champs de tabac et c’est comme ça que j’ai entendu le country-blues.

GUITARIST ACOUSTIC : Quels sont les premiers guitaristes qui vous ont donné l’envie de jouer ?
T.S. :
Doc Watson a été le premier mais je suis né dans une famille de musiciens. Ma grand-mère jouait de la guitare et du piano gospel. Mon oncle, qui fabriquait du « white whisky » (ndlr : de l’alcool de contrebande), m’a donné mes premières leçons. Il avait un répertoire assez unique de chansons de tous styles. Je regrette maintenant de ne pas avoir appris plus de morceaux avec lui. J’avais un autre oncle qui jouait le blues - Lightnin’ Hopkins, Sonny Terry, Brownie McGhee -, ce qui m’intéressait plus. A l’âge de 12 ans, dans un festival de bluegrass, j’ai vu Babe Stovall, le chanteur des rues de New Orleans qui a inspiré à Jerry Jeff Walker la chanson « Mr Bojangles ». Il a fait le tour du public avec son Dobro, qu’il jouait derrière la tête ou dans le dos, pour attirer les gens. En sortant de la tente où se produisait Stovall, j’ai vu au bout du parking deux guitaristes qui jouaient devant cinq ou six personnes. Je me suis approché, c’était Doc et Merle Watson ! Inoubliable…

GUITARIST ACOUSTIC : Et la guitare classique ?
T.S. :
Un de mes oncles m’a inscrit dans cette nouvelle école de Winston-Salem, une branche de la School For Performing Art, accessible à partir du lycée local. C’est là que j’ai étudié la guitare classique, un programme unique pour attirer des élèves dans cette école. Je passais tout mon temps dans les cours de musique ! Mon professeur de guitare était Jesus Silva, un disciple de Segovia. J’avais 15 ans. Il m’a enseigné le concept musical de Segovia, beaucoup plus large qu’on pourrait le penser. Bien plus tard, j’ai rencontré à Lisbonne Pedro Caldeira Cabral, une sorte d’Astor Piazzola de la guitare portugaise, avec un jeu différent. Comme un Ornette Coleman qui jouerait du fado… Beaucoup de ses idées venaient de Segovia. Comme lui, il utilise une guitare de Mirecourt.

GUITARIST ACOUSTIC : Avez-vous enregistré du classique ?
T.S. :
Mon album « Little Princess » est entièrement consacré au style de Nasdle Brandwein, le grand clarinettiste classique des années 30.

GUITARIST ACOUSTIC : Sur « Potato Head Blues », dans « Sidewalk Blues », vous transposez la trompette de Louis Armstrong…
T.S. :
Sur cet album, on trouve aussi « In A Mist » du grand trompettiste Bix Beiderbecke. J’aime beaucoup jouer à la guitare en m’inspirant d’autres instruments. Le piano en est un autre exemple. Sur ce même disque, j’ai adapté « The Pearls » de Jelly Roll Morton (ndlr : un exploit technique), « The Alligator Crawl » de Fats Waller et le « Maple Leaf Rag » de Scott Joplin. J’ai aussi enregistré un DVD pour le label TrueFire sur lequel on retrouve une partie du répertoire de Sidewalk Blues et aussi une partie de l’album de musique klezmer que j’ai fait pour John Zorn, avec Bill Frisell et Marc Ribot. Dans un concept de « post-modern blues », ce DVD fait entendre une fusion de blues et de klezmer avec des influences de musique brésilienne et de jazz.

GUITARIST ACOUSTIC : Comment avez-vous découvert la musique klezmer ?
T.S. :
J’ai voyagé en Europe de l’Est juste dans ce but. En revenant, j’ai enregistré deux albums, « Balkan Dreams » et « Guitar Bazaar ». John Zorn, qui les a entendus, m’a alors demandé d’enregistrer pour son label Tzadik. J’en suis à mon quatrième disque pour lui, après « Neshamah », « Tanz » et « At The Rebbe’s Table », sans compter « Masada Guitars » pour lequel j’ai composé et enregistré cinq pièces avec une base klezmer mais aussi des citations de John Fahey, Segovia et Julian Bream. Instrumentalement, je m’inspire de l’oud turc et du saz perse aussi bien que du requinto mexicain ou de la guitarra portugaise de Pedro Cabral.

GUITARIST ACOUSTIC : Que vous a enseigné cette évolution musicale ?
T.S. :
C’est une expérience unique qui met l’accent sur les connexions entre les différents langages musicaux. Par exemple, si je joue une mélodie klezmer écrite en Si bémol pour la clarinette et que je la transpose en Fa dièse ou Si mineur, deux des grandes tonalités du flamenco, l’adaptation est parfaite. Je pense que les musiques espagnoles, tziganes et juives viennent du même langage harmonique, qui a ensuite été dispersé à travers le monde, jusqu’au Brésil. Et ce n’est qu’une partie infime d’un langage musical qui inclut aussi l’Afrique et Cuba. C’est une exploration sans fin, qui crée sans cesse de nouvelles connexions !

GUITARIST ACOUSTIC : Quelles guitares utilisez-vous ?
T.S. :
J’ai une Collings, une Podium Custom OM Cutaway, une Hoffman Custom et pour « Sidewalk Blues », je joue sur une Gibson L-3 de 1917 « The Pearls » de Jelly Roll Morton. J’amplifie mes guitares avec un micro et un préampli K&K. Je joue plutôt avec les doigts, rarement avec un médiator.

Romain DECORET / GUITARIST ACOUSTIC

Site officiel


Notez
Lu 244 fois

Football | Basket | Rugby | Cyclisme | Autres









SUIVEZ-NOUS…

Partager ce site

Inscription à la newsletter