Star Story


Jeudi 27 Novembre
22:40

Le rugby en toutes lettres

Mercredi 12 Octobre 2011 - 11:54

A trois jours de la demi-finale de Coupe du monde France-Pays de Galles, voici un petit rappel utile sous forme d’abécédaire. Facile pour les puristes, véritable casse-tête pour les profanes, le rugby se décline ici de A à Z - ou presque - pour vous aider à mieux comprendre les termes les plus barbares comme les plus évidents. Mêlée ouverte !


Le rugby en toutes lettres
A comme Arrêt de volée : action qui consiste à réceptionner le ballon lorsqu’il a été tapé au pied par l’adversaire. Cette action est possible uniquement dans ses propres 22 m (ou dans son en-but, ce qui est rare mais possible) et donne lieu ensuite à un coup franc.

B comme Ballon mort : le ballon est dit « mort » quand il quitte l’aire de jeu ou quand l’arbitre interrompt le jeu courant.

C comme Cadrage débordement : action qui consiste à fixer un adversaire en courant vers lui puis à le déborder par le côté.

D comme Décalage : situation que créent les joueurs quand leur ligne se trouve en supériorité par rapport à celle de la défense adverse.

E comme En-avant : se produit lorsque le joueur attaquant laisse tomber ou passe le ballon en direction de la ligne de but adverse et non en arrière comme la règle le stipule.

F comme Fixer : action d’un joueur portant la balle qui incite le plaquage par un adversaire et libère ainsi un espace pour un partenaire auquel le joueur plaqué transmettra le ballon.

G comme Gratter un ballon : action consistant à récupérer le ballon de manière licite dans un regroupement ou une mêlée spontanée.

H comme Hors-jeu : un joueur est hors-jeu s’il se trouve soit devant un coéquipier qui porte le ballon, soit devant un coéquipier qui a joué le ballon en dernier. L’arbitre est fondé à sanctionner le joueur se trouvant dans cette position si elle gêne l’adversaire.

I comme Introduction : action effectuée par le demi de mêlée consistant à envoyer le ballon à l’intérieur d’une mêlée ordonnée entre les deux premières lignes.

J comme Jeu courant : se dit lorsque le ballon est en jeu entre les phases de regroupement. S’oppose au regroupement et aux phases statiques.

L comme Lancer : remise en jeu du ballon lors d’une touche. Longtemps effectué par les ailiers ou les demis de mêlée, les lancers sont dorénavant l’apanage des talonneurs.

M comme Maul : de l’anglais « to maul » qui signifie « malmener ». Le maul est constitué par un joueur debout portant le ballon, avec un ou plusieurs adversaires et un ou plusieurs coéquipiers qui sont liés à lui. Les joueurs de l’équipe attaquante doivent être sur leurs pieds et avancer vers la ligne de but adverse, sinon l’arbitre est fondé à arrêter le jeu et à ordonner une mêlée en rendant l’introduction à l’équipe défendante. Un maul qui avance bien est un groupé pénétrant. S’il avance en permettant à ses participants de sortir du maul puis d’y revenir régulièrement pour maintenir sa marche, on parle de maul déroulant.

N comme Nettoyage : action qui consiste à dégager de force les adversaires afin de libérer le ballon d’un regroupement.

O comme Ouvrir : on dit d’un joueur qu’il ouvre quand il passe le ballon vers l’extérieur d’un regroupement au lieu de rester auprès de celui-ci. En général, on ouvre vers les trois-quarts.

P comme Passage à vide : obstruction effectuée par un joueur qui passe sans le ballon (donc à vide) devant un de ses partenaires porteur du ballon et qui gêne ainsi l’intervention des défenseurs. Sanctionnable d’une pénalité.

R comme Raffut : action qui consiste à repousser un adversaire avec la main, l’autre main tenant le ballon.

S comme Sauteur : joueur auquel on lance le ballon lors d’une touche. C’est le rôle des deuxièmes et troisièmes lignes.

T comme Touché en but : action consistant pour un joueur à exercer une pression sur le ballon de haut en bas dans son propre en-but avec toute partie du corps située entre le cou et la ceinture. Il est suivi d’un renvoi au 22 m ou d’une mêlée à cinq mètres, selon l’équipe responsable de l’entrée du ballon dans l’en-but.

U comme Up and under : action qui consiste à taper le ballon très haut pour laisser le temps à ses coéquipiers d’arriver au point de chute du ballon lorsque ce dernier est sur le point d’être réceptionné par l’adversaire.

V comme Verrouilleur : joueur placé le plus loin du bord du terrain dans l’alignement lors d’une touche. Il appartient à l’équipe qui effectue le lancer.

W comme Wallabies : surnom de l’équipe d’Australie, seule nation avec l’Afrique du Sud à avoir remporté deux fois la Coupe du monde.

• 5 m : couloir de 5 m de large le long des lignes de touche
• 5 m : ligne pointillée à 5 m des lignes de but, limite en deçà desquelles ne peuvent être pratiquées touches et mêlées
• 10 m : zone de 10 m, de part et d’autre de la ligne médiane, signalée par une ligne blanche
• 15 m : cette ligne est signalée par des pointillés situés à 15 m de la ligne de touche, limite arrière de l’alignement lors des remises en jeu de touche. C’est aussi sur cette ligne que s’effectuent pénalités, coups francs et mêlées sanctionnant les fautes de remise en jeu de touche
• 22 m : zone de profondeur dans le champ de jeu située entre la ligne de but, les lignes de touche et la ligne des 22 m
• 89 : à la suite d’une mêlée, désigne l’action pendant laquelle le troisième ligne centre (n°8) ramasse le ballon et le transmet à la main au demi de mêlée (n°9)

Fred LESMAYOUX / UNIVERS DU RUGBY

Notez
Lu 566 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les insultes, menaces, propos incitant à la haine ou à la violence et propos discriminatoires de toutes sortes sont interdits dans les commentaires.

Football | Basket | Rugby | Cyclisme | Autres









SUIVEZ-NOUS…

Partager ce site

Inscription à la newsletter